Depuis la nuit des temps, jusqu’à nos jours, l’Homme a raconté des histoires. Mais qu’est-ce qu’une histoire ? C’est un ensemble d’enchainements qui arrivent dans un univers donné, avec personnages définis.

A quoi servent les histoires ?

Elles ont très souvent des rôles bien précis. On peut les classer dans une liste non exhaustive :

– Plaire et divertir
– Instruire
– Structurer nos pensées
– Décoder le monde
– Aborder les connaissances et les expériences en les structurants d’une manière narrative
– Trier et organiser les éléments (lien cause à effet)
– Transmettre des expériences, notre passé
– Raconter l’Histoire de son pays, civilisation
– Comprendre des évènements inattendus en se substituants a des concepts théoriques
– Raconter sa propre histoire pour guérir
– Soulever des problèmes liés à une situation

Structure pyramidale d’une histoire par Gustav Freytag (19e siècle)

Gustav Freytag a mis en place une structure de forme pyramidale avec un climax majeur en son sommet qui correspond a une forme habituelle d’un récit.

Structure pyramide Gustav Freytag

 

 

 

 

 

 

  1. Situation initiale 

Contexte et point de départ de l’histoire. Où et quand se passe l’histoire ? Qui est le personnage principal ? Quel est le sujet principal ? Les autres personnages ? Quelles raisons poussent le narrateur à conter cette histoire ?

  1. Élément perturbateur

Élément inattendu et rompt l’équilibre de la situation initiale

  1. Action croissante

A cause de l’élément perturbateur, le personnage principal passe à l’action pour rétablir l’équilibre. Il fait face aux défis et péripéties.

  1. Climax

C’et l’apogée, le tournant de l’histoire ou la tension est à son comble. C’est l’épreuve la plus difficile à laquelle le héros doit se confronter.

  1. Action Décroissante

Le héros remet dans l’ordre tous les éléments qui ont évolués au cours de l’histoire pour rétablir la situation initiale.

  1. Résolution

Le problème posé par le perturbateur trouve une solution, retournement de la situation

  1. Dénouement ou situation finale

Le personnage principal a changé suite à son histoire. Il peut être plus fort, plus épanoui, plus intelligent, plus heureux, plus triste, plus solitaire ou plus méchant.

 

Notre propre histoire pour aller vers du mieux

« Il n’y a pas de plus grande agonie que de porter en vous une histoire jamais racontée » – Maya Angelou

Comme dit plus haut, raconter sa propre histoire est le premier pas pour aller vers la guérison, trouver des solutions à nos problèmes. Lors d’un événement traumatique, la première action à mener est de raconter ce qu’on a vécu. Par exemple lors des attentats du Bataclan en France, le premier travail des secouristes est d’écouter les victimes. Les soignants rentrent alors dans l’intimité émotionnelles des patients. Pour une même événement, chaque personne a son propre point de vue, ces propres réactions, et ainsi une réalité différente d’une personne à l’autre.

Lorsque vous entamez un travail sur vous-même, et peu importe la méthode que vous préférez, hypnose, thérapie brève, psychanalyse… vous venez a la rencontre d’un professionnel, avec votre propre histoire de vie.

 

Les récits nous transforment

« Quand les hommes considèrent certaines situations comme réelles, elles sont réelles dans leurs conséquences », explique William Isaac Thomas.

Les histoires ont le pouvoir de transformer nos croyances et notre vision du monde. D’après les travaux de Melanie Green et Timothy Brock (Université de L’Ohio), plus nous sommes au cœur d’un récit, plus nos croyances, même les plus profondes, peuvent être modifiées.

Notre inconscience a cette particularité de méprendre le réel et l’imaginaire, le rêve et la réalité.  Il est commun pour beaucoup de personnes de se réveiller après un rêve, et durant un temps très bref de ne pas savoir si ce qu’on a rêvé est un rêve ou non. Ainsi, celui qui vit une histoire quitte le monde réel pour s’immerger dans celui qui lui est présenté. Le changement est souvent imperceptible car il n’a demandé aucun effort.

Si on prend le soin de regarder la structure d’une histoire en 7 points, on peut très bien l’appliquer a notre problématique, et créer notre propre suite pour aller vers un dénouement heureux.

Notre communication est symbolique, nous racontons souvent notre histoire sous forme de paraboles, de métaphores. Le travail métaphorique en hypnothérapie , dans un état de conscience modifié de veille paradoxale, permet au sujet de vivre et ressentir le moment afin que son cerveau puisse retraité son histoire, son vécu, d’une manière différente. Alors, souvent vous écouterez de belles histoires, parfois simples, parfois très curieuses, mais toujours dans un but thérapeutique. Et souvent, vous les oublierez, du moins le principal, mais ce sont des histoires qui changement les choses.

Un jour, une amie personnelle d’Albert Einstein lui aurait demandé quels livres son fils devrait lire dans l’espoir de devenir un brillant scientifique. A sa grande surprise, Einstein lui fit cette réponse : « Si tu veux qu’il soit brillant, raconte lui des contes de fées, et si tu veux qu’il soit très brillant, raconte lui encore plus de contes de fées »

 

Pour en savoir plus, je vous conseille l’excellent livre « L’homme est un conteur d’histoires » d’Adrien Rivierre

 


Frédéric Garcia - Hypnose ValenceFrédéric Garcia – Praticien Hypnotiseur à Valence, Drôme
Hypnose / PNL / RITMO (EMDR)
 » Apprendre, c’est avoir l’humilité de découvrir qu’on ne sait rien. »

 

Frédéric Garcia, passionné par l’hypnose, la programmation neuro-linguistique, le développement personnel exerce son activité de praticien en thérapie brèves dans la Drôme, près de Valence. Curieux de tout, il se propose de partager en toute simplicité ce qu’il peut glaner au fil de ses lectures, ou lors de partages de son expérience en cabinet. La culture est une arme, pour rêver d’une humanité ou tout le monde à sa chance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *