La règle des 10 000 heures d’Anders Ericsson

 

Anders Ericsson est un psychologue suédois, et professeur de psychologie à la Florida State University. Il est mondialement reconnu pour son travail, notamment la règle des 10000 heures. Il a écrit de nombreux ouvrages, tel que « The road to excellence »,  « Expert performance in sports » ou encore « Protocol Analysis : Verbal reports As Data »

 

Pourquoi devient-on un expert dans son domaine ?

La réussite dans un domaine est elle due au talent inné ? Lorsque vous commencez quelque chose de nouveau, apprendre à jouer de la guitare, un nouveau travail, jardiner… peut importe, il existe principalement deux barrières qui font que vous n’arrivez pas a exceller dans cette nouvelle activité :

– vous abandonnez rapidement,
– vous ne progressez pas.

Et alors vous regardez (jalousez ?) les meilleurs dans ce domaine, pensant qu’ils ont un talent incroyable. Mais en réalité le succès est il du au talent ? Les travaux d’Ericsson et de ses équipes apportent une réponse bien différente. Pour devenir un expert dans un domaine, il faut y passer du temps !

En 1990, ils ont étudiés le travail de violonistes, en les classant en trois groupes distincts :

  • Les “stars” avec le potentiel de devenir des solistes internationaux,
  • les “doués”
  • et ceux qui ne seront jamais des musiciens professionnels, et qui deviendront des professeurs de musique.

Chaque groupe a été questionné sur le nombre d’heures jouées. A l’âge de 5 ans, et ils jouaient à peu près 3 heures par semaine. A 8 ans des premières différences apparaissent, et ceux qui souhaitent s’investir dans le violon ont commencés a jouer beaucoup plus d’heures par semaines.

A 20 ans, les « stars » auront accompli 10 000 heures de pratique du violon, le groupe des « doués » 8 000 heures et les professeurs de musique 4 000 heures.

Puis Ericsson a comparé des pianistes amateurs et professionnels, pour arriver à la même conclusion . Les amateurs ne pratiquent pas plus de trois heures par semaine pendant l’enfance, et vers l’âge de 20 ans ils ne totaliseront que 2 000 heures de pratique. Et les professionnels ont augmenté progressivement leurs heures de travail jusqu’à totaliser 10 000 heures.

Le neurologiste Daniel Levitin explique que 10 000 heures de pratique sont nécessaires pour arriver au niveau d’expert reconnu, peu importe quel secteur. Ces 10 000 heures, sont le temps nécessaire pour que le cerveau pour assimile tout ce qui est nécessaire pour arriver à une véritable maîtrise. Comme 10 000 heures semble représenter beaucoup de temps, c’est donc une bonne chose de les commencer très jeune.

10 000 heures, c’est 7 ans d’apprentissage, 280 jours par année, et 7 heures pour chaque jour. Si nous prenons en exemple Mozart, souvent évoqué comme prodige, il est intéressent de se souvenir que ses premières œuvres  n’étaient exceptionnelles. Sa première œuvre reconnue est la No.9, K.271 , composée à ses 21 ans. Et déjà il avait déjà composé pendant 10 ans…

Comment devenir un expert ? 

Vous avez maintenant une piste… Pratiquez ! On évoque souvent quelqu’un qui jouerait au billard, et qui accomplirait Strike sur Strike. Pour passer d’un niveau excellent, c’est en se surpassant qu’il a progressé. Il commence a se mettre des obstacles, pour apprendre comment arriver à les contournes avec la boules, puis d’autres obstacles, de plus en plus complexe. Et ainsi il à progressé grâce au difficultés qu’il a su s’imposer. Cela lui a permis d’avoir plus d’heures de pratiques, mais avec une difficulté croissante.  Pour ces raisons, il passe du titre très bon joueur a excellent, même exceptionnel !

Bien sûr vous pourriez vous dire, j’ai déjà 46 ans, et je suis trop âgé pour m’imposer autant d’heures d’apprentissages.
Pensez simplement que dans 10 ans, vous aurez tout même 56 ans !

 


Frédéric Garcia - Hypnose ValenceFrédéric Garcia – Praticien Hypnotiseur à Valence, Drôme Hypnose / PNL / RITMO (EMDR)
 » Apprendre, c’est avoir l’humilité de découvrir qu’on ne sait rien. »

Frédéric Garcia, passionné par l’hypnose, la programmation neuro-linguistique, le développement personnel exerce son activité de praticien en thérapie brèves dans la Drôme, près de Valence. Curieux de tout, il se propose de partager en toute simplicité ce qu’il peut glaner au fil de ses lectures, ou lors d’échanges d’expériences avec les personnes reçues en cabinet. La culture est une arme, pour rêver d’une humanité ou tout le monde à sa chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *